View More View Less
  • 1 Hajnal u. 9/a 6725 Szeged Hungary
Restricted access

Abstract  

Dans son Vent Pacaclet Michel Tournier, philosophe échoué, élabore un système générique à trois « genres », la poésie, le roman et la philosophie. L’étude cherche à montrer l’impact de la philosophie (le concept) sur l’œuvre de Tournier en se plaçant dans une perspective logique avec Ch. S. Peirce et philosophique avec G. Deleuze et F. Guattari. Cette double perspective logico-philosophique jette une lumière nouvelle sur le sens de l’entreprise tourniérienne de la réécriture des mythes et révèle le rôle du concept philosophique dans les différents genres tourniériens. Car le passage de la métaphysique au roman réussi, le concept philosophique ne disparaît point: il reste au contraire l’élément majeur néanmoins « paradoxal » de la structure narrative, en ce qu’il est soit « de trop » comme dans les œuvres à réduction (Le miroir des idées et Le pied de la lettre) ou dans les oeuvres à intention architectonique voire gestaltiste (les grands romans), soit « manquant » ou « en devenir », comme dans les écrits qui réfutent nettement tout classement générique d’ordre traditionnel (Le vent Paraclet ou Journal extime).