Search Results

You are looking at 1 - 5 of 5 items for

  • Author or Editor: András Désfalvi-Tóth x
  • All content x
Clear All Modify Search

Stream of consciousness is the manifestation of verbality in writing. Through the narrative technique of stream of consciousness, the writer has the opportunity to use the a very personal tone. This study examines three short stories by Valery Larbaud, the French writer and translator, which are characterized by this unique symbiosis of verbality and orality. This narrative technique is mainly suitable for the depiction of feelings and thoughts and not the narration of events. Its striking structural feature is the incoherent composition of sentences. Larbaud attributed great significance to narration carried out with the technique of stream of consciousness. The heroes of the three Larbaud short stories, which are in the scope of this study, have emotional problems to solve. The main topic of their ``audible thinking'' is the problem of faithfulness and the spiritual and physical distances between man and woman. Journey through time and space often gives the impression of a film script: the narrator depicts past and imaginary future in incoherent structured sentences which resemble the form of snapshots.

Restricted access

Valery Larbaud had a spiritual inclination to love and admiration which thrilled him and made him find pleasure in the different forms of Beauty, including landscapes and literature, women and works of art. He enjoyed them all, but discovering his own limits made him suffer in spite of the spiritual and physical pleasure he felt. According to Valery Larbaud, Italy appears as “the privileged centre of Romanity” and “the Garden of the Empire”, including the Catholic countries of the five continents, Rome being its historical capital. In this paper, we are going to analyse the thematic and technical specificities of the writings about Italy by Valery Larbaud, a citizen of this Empire.

Restricted access

La Traduction Poétique: Questions Formalistes et Atmosphériques Face à L’Impératif de Fidélité Thématique

Réflexions Sur L’Œuvre Théorique D’Ágnes Nemes Nagy et György Somlyó

Hungarian Studies
Author: András Désfalvi-Tóth

La principale idée organisatrice de cet article est la comparaison entre les traditions nationales qui définissent les cadres de la traduction poétique en Hongrie et en France. La traduction littéraire, en tant qu’interaction entre différentes cultures nationales, est examinée sous l’aspect de la « fidélité » formelle et thématique en suivant le fil des écrits théoriques de deux intellectuels-traducteurs hongrois du XXe siècle: Ágnes Nemes Nagy et György Somlyó. La traduction poétique implique la problématique de la réception littéraire au sens le plus large, mais aussi plus concret du mot. Il est également question dans cet article de ce qu’Ágnes Nemes Nagy appelle l’« écart dans la tonalité », c’est-à-dire le problème de l’intelligibilité des éléments significatifs dans les langues hongroise et française, ainsi que des visions concrète et abstraite qui s’y rattachent et qui caractérisent les deux langues à un degré différent. Les intellectuels hongrois se posent ces questions à propos de la réception en France d’un certain nombre d’auteurs hongrois, comme Attila József par exemple, mais aussi à l’occasion de la publication en Hongrie des traductions d’oeuvres poétiques françaises. À un niveau plus général, Ágnes Nemes Nagy et György Somlyó méditent sur les possibilités d’une réalisation parfaite et véritablement achevée de la traduction littéraire, ainsi que sur les conditions et les exigences qui définissent profondément l’entreprise du traducteur.

Restricted access

Le langage de Béla Hamvas, tel qu’il apparaît notamment dans son ouvrage inachevé, acta sacra, dont la première partie fut terminée en 1944, est riche en terminologie particulière. Hamvas fait notamment référence, en écho à René Guénon, à une « tradition archaïque » renvoyant à un « état primordial » qui était, en quelque sorte, celui du rapport direct entre l’homme et Dieu, là où régnait l’harmonie, l’amour fraternel et la charité. Hélas, la corruption s’est emparée du monde, par le péché originel. Ces éléments qui relèvent de l’époque mythique ont laissé place à des régimes et à des religions spécifi ques aux diverses communautés humaines. Hamvas considère cela comme un temps de crise. D’ailleurs, le temps historique est un temps de crise dont il s’agit de sortir en « renormalisant » le monde. Parmi les diverses religions, le christianisme occupe une place spéciale, selon Hamvas, car il offre en lui-même tous les moyens de l’existence « normale ».

Restricted access
Verbum
Authors: María Ruiz, Gabriella Wildburg, and András Désfalvi-Tóth
Restricted access